Date et origine de Chemini Atseret

Chemini Atseret est le post-scriptum des sept jours de Souccot. Son rôle est celui d’un jour supplémentaire de célébration spirituelle de la relation protectrice entre Dieu et son peuple élu, les Juifs, qui a été démontrée pendant leurs 40 années d’exil après que Moïse ait reçu les 10 commandements sur le Sinaï en leur nom. Il combine à la fois l’action de grâce pour la récolte et la prière pour la pluie afin d’assurer la récolte de l’année prochaine.

Dates de Chemini Atseret

Le Chemini Atseret (8ème jour de Souccot) est prévu d’avoir lieu :

  • Mardi 28 et mercredi 29 septembre 2021
  • Lundi 17 et mardi 18 octobre 2022

Le Chemini Atseret a lieu le 22 du mois de Tichri en Israël, et les 22 et 23 de Tichri, qui correspond aux mois de septembre et octobre du calendrier grégorien.

Histoire de Chemini Atseret

La plupart des fêtes juives commémorent un événement historique, comme la fuite d’Égypte, ou orientent les fidèles vers un objectif louable et redoutable, comme l’expiation. Il n’en va pas de même pour Shemini Atzeret. Personne ne sait vraiment comment ou pourquoi il existe un Shemini Atzeret.

Les rabbins se disputent depuis des siècles la signification même de ce nom. C’est parce que personne ne sait vraiment ce que signifie le mot “atseret”. Il est généralement traduit par “assemblée” ou “rassemblement”, et il peut être dérivé du verbe “atsar”, qui peut signifier “s’arrêter”, “faire une pause” ou “rester à l’intérieur”. Mais généralement, aujourd’hui, “atseret” est considéré comme signifiant “un rassemblement solennel”.

Dans les livres Lévitique, Dieu précise que le huitième jour de Souccot doit être un “jour de rassemblement”. Au cours des siècles, cependant, dans la Diaspora, Chemini Atseret a été étendu à deux jours. Mais au Moyen-Âge, le deuxième jour était réservé à la lecture de la dernière section de la Torah de l’année et à la reconnaissance renouvelée du peuple pour avoir reçu la Torah. En raison de l’importance de la lecture de la Torah ce jour-là, elle a finalement reçu son propre nom et est devenue un jour férié distinct – Shim’hat Torah, ou “se réjouir de la Torah”.

Le jour du Shim’hat Torah, les congrégations portent la Torah autour de la synagogue lors d’une procession de célébration. C’est le jour où l’on interagit personnellement avec la parole donnée de Dieu. En Israël aujourd’hui, et pour les Juifs réformés dans le reste du monde, Chemini Atseret et Shim’hat Torah sont célébrés le même jour.

Quel différence entre Souccot et Chemini Atseret ?

Bien que les observations de Chemini Atseret partagent généralement les caractéristiques du reste de Souccot, il existe quatre différences significatives. La première est qu’il n’y a plus de secousses du loulav et de l’étrog. La deuxième est que, bien que les repas sont pris et que le kiddouch est récité dans la Soucca (bien que les coutumes varient), il n’y a plus de bénédiction pour sanctifier par le commandement d’y demeurer, comme cela est fait les sept jours précédents. La troisième est que dans la synagogue, après la lecture de la Torah, la prière du souvenir (Yizkor) est récité.

Et enfin, la prière spéciale pour la pluie (Geshem) est ajoutée à la répétition du Musaf et commence ainsi la période d’un appel supplémentaire pour la pluie dans les prières, qui dure jusqu’à Pâques. Il est d’usage que le chef de la prière du Geshem porte un kittel comme cela se faisait lors du jugement divin des hautes fêtes. Le port de ce vêtement indique que c’est la saison du jugement divin pour les pluies de l’année à venir, le moment les juifs prient pour que la bonne volonté de Dieu accorde la quantité nécessaire de pluie.